1ère étape Rosario-San Luis

Publié le par desertica

Un réveil matinal, 4:00, pour Frédéric, puisque les motos et les quads sont les premiers à partir pour cette première étape. Elle relie Rosario à San Luis, compte 809 km dont 629 km de liaison et 180 de spéciale.

Message laissé par Frédéric sur mon téléphone cette nuit :

"Journée très mauvaise, j’ai fait la 1ère liaison avec Yannick, tout s’est bien passé, après  il a pris la spéciale plus tôt que moi et après, j’ai pris le départ.

Au bout de 80 km mon moteur coupait encore. Un moteur qui coupe dans la spéciale  sur une piste complètement défoncée, c’était un peu difficile, je me suis battu contre la moto, j’ai finalement changé le fameux capteur d’allumage, j’ai roulé 20 km - même pas, et puis ça a recommencé. J’ai changé la bobine, j’ai changé l’antiparasite,  j’ai roulé 5 km et puis ça a recommencé et puis finalement j’ai eu l’idée que mon problème venait peut-être du robinet d’essence, parce que le filtre à essence n’était pas très plein donc j’ai bricolé pour éviter de passer par le robinet d’essence et  puis là un pied total, ça marchait nickel.

J’ai fait 40 km super fort en fait le robinet était la cause de tous mes problèmes depuis le début et puis comme j’ai perdu beaucoup de temps, je me suis fait  rattraper par les camions et puis dans une montée un peu difficile, il y a un camion qui n’a pas mis sentinelle, donc qui ne m’a pas averti qu’il arrivait, donc ça m’a surpris et je me suis couché sur le côté et juste derrière, à 50 m derrière le 1er camion, il y avait un autre camion  et lui ne s’est pas écarté et a roulé sur ma moto, il a vraiment tout détruit, la navigation à l’avant déconne, j’ai le guidon de travers, la béquille tordue, les 2 réservoirs arrières enfoncés, le carter d’allumage cassé, je l’ai réparé, ça pissait l’huile, le sabot réserve d’eau qui fuit, la selle a été arrachée, il n’y a rien qui marche. Finalement, j’ai réussi à sortir de la spéciale quand même j’en un peu chié, bon voila , je vais au bivouac et bosser sur la moto toute la nuit, il faut que je vois ce que je peux faire pour repartir demain. Journée de merde, Dakar qui commence mal mais j’ai fini l’étape et je serai classé."

188-B98Y1442.JPG 

     

 

 

Publié dans Articles

Commenter cet article

freres Roizot 07/01/2014 06:45


salut Fred,les frangins du Shamrock sont avec toi et t'envoie la force nécessaire pour retaper ta moto afin de repartir


il faut un peu de chance (sur ce coup, tn n'en as pas eu) ..et un bon coup de main pour retaper la katoche, mais il faut y croire ...nous , on y croit car ta moto tu la connais par coeur , et ça
c'est un atout


a très vite


jean luc et patrick


 

Mathias 06/01/2014 22:56


Fred, tu as dejà construit ta moto une dizaine de fois, alors une fois de plus...


courage.


Mathias.

Jean-Charles 06/01/2014 21:07


Salut Fred,


Vraiment la poisse ! Accroche-toi, on espère que tu pourras continuer. Tu as le soutien de tout tes sponsors meudonnais.


Bonne route et bonne année par la même occasion : )

Frères ROIZOT 06/01/2014 10:49


Salut Fred,


 


Evidemment il y a meilleure première étape, mais tu n'es pas blessé physiquement, donc le mental doit prendre le dessus pour réparer (fais-toi aider par l'équipe du camion responsable si tu
peux..., ou d'autres équipes motos qui compatiront et te fileront le coup de main), car au Dakar c'est toujours comme çà, les premières étapes écrèment le peloton pour avoir moins de concurrents
à "traîner" tout le rallye, alors tu vas sortir de cette ornière et repartir, il faut être très vigilant la première semaine pour espérer aller au bout de cette épreuve...!


 


Bon courage, patience, et tout ce travail acharné avec les entraînements depuis des mois et plus, ne peuvent que t'aider à aller bien plus loin, voire à l'arrivée, peu importe le résultat...!


 


A+

jacques 06/01/2014 09:36


J'espère que les organes vitaux fonctionnent. La selle sert à rien à priori tous les pilotes sont debout. Tu as pris le numéro du camion on va lui pourrir la vie sur le site aso. Bon courage
Fred.