J-2 J-1 vérifications administratives techniques et festivités

Publié le par desertica

Reprise des publication Facebook de Frédéric de la journée d'hier et avant-hier :

J-1

Bonjour à tous

Aujourd'hui jour de présentation des concurrents au public et passage sur le podium.

     000_dakar2014-1402.jpg

Beaucoup de monde, c'est une vraie fête, toute la ville en parle, les radios, la télé. Les gens nous souhaitent bonne chance dans la rue ...

Je commence ce matin par traverser la vile pour aller aux malles motos ("les malles") afin de finir de préparer mes 6 filtres à air de la semaine. Ma malle est prête.

MALLE2

Je traverse à nouveau la ville pour aller à la photo de groupe de tous les pilotes moto. Puis transfert en bus au briefing.

BRIEF-copie-1.jpg

Le trajet est fermé par des barrières de chaque côté de la rue. Le public est là. Ils sont vraiment dingues du Dakar ici.

FOULE

Puis je récupère la moto et je quelques minutes après je monte que le podium. Elle m'annonce: " Frédéric Millet de Francia !". Elle me pose quelques  questions et je lui réponds en espagnol. Elle est surprise et en oublie de poursuivre l'interview. Ça tombe bien car avec le stress qui est finalement monté depuis ce matin et l'émotion d'être sur ce podium en Argentine pour le Dakar, je suis ravi de couper court ! Je descends du podium et entame mon tour d'honneur à moto sous les applaudissements. S'ils me voyaient souffrir dans certaines dunes, je ne serai plus leur héros !

MOTO FRED

188 Dak2014 035

A chaque fois que je dis que je n'ai pas d'assistance, on me regarde comme si j'étais un extraterrestre.

Cette journée est courte, certes, mais elle est gravée dans ma mémoire.

Je ramène la moto au parc fermé.

Je croise Alfredo Millet, un argentin dont le grand père vient de Savoie. Il a vu mon nom (le sien !) dans la liste des engagés et m'avait laissé un commentaire sur le site www.desertica.fr. On discute, on fait des photos. C'est la magie d'Internet qui n'est peut être pas si pourri que ça ! "Alfredo, te saludo !"

Retour à l'hôtel, dîner dans un bar (qu'est-ce qu'elle est bonne la viande ici !!!), préparation du road-book et au lit. Demain lever à 4 heures. 400 km de liaison, 180 km de spéciale, puis 230 km de liaison.

C'est parti.

Fred

(A partir de maintenant je ne posterai plus rien sur Facebook. Seul le site www.desertica,fr donnera de mes nouvelles. Celles-ci seront toutefois relayées automatiquement ici, sur Facebook)

J-2

Soirée sympa chez le ministre des sports !

BBQ, musique à fond, vidéos des Dakar précédents et défilé de mode !

BBQ1

On est vraiment bien accueillis... :-))))

Demain soir sera mon dernier post sur Facebook. Pour avoir de mes nouvelles pendant le rallye, il vous faudra aller tous les jours sur le site www.desertica.fr

A demain !

Nous sommes vraiment bien accueillis en Argentine ;-))

Le gros du public est attendu pour demain (4 janvier), jour de la parade et du podium. Un policier m'a dit qu'ils attendaient 600 000 à un million de personnes !!! Oui vous avez bien lu...

Viva Argentina !

 

Bonjour à tous,

Aujourd'hui est consacré aux vérifications administratives et techniques.

Tout de passe bien, mais c'est long.

Par précaution je devance mon heure de convocation et me présente à 9:30 au lieu de 15:30 comme prévu. J'aurai moins d'attente le matin et je pourrai finir tranquillement de ranger ma malle pendant l'après midi.

Nous passons de box en box pour valider tous les aspects administratifs. L'organisation est bien huilée.

En tendant mon passeport lors d'une verif, mon interlocuteur me dit "moi aussi je viens d'Epinal" !!

SPINALIEN

 Les spinaliens le reconnaîtront peut être sur la photo. A ceux qui le connaissent, ils vous passe le bonjour.

Puis je passe aux vérifications techniques. Pas de problème. Tout est conforme au règlement.

Pose du dossard...

BLOUSON

Toujours un moment sympa.

Et pour finir, ma catégorie "Marathon" est confirmée avec le "M" posé à côté de mon numéro de course.

MOTOTAVU

Ensuite nous avons 45 minutes pour déposer les véhicules au parc fermé. Nous ne pourrons y accéder que demain pour la parade et le podium.

Nous traversons la ville sous les hourras de nombreuses personnes.

FOULE2

L'accueil ici du Dakar est fantastique. Ils nous adorent et nous prennent pour des héros. A tous les coins de rue le public nous attend pour nous prendre en photo à notre passage. C'est futile mais c'est grisant !

A la sortie du parc fermé c'est encore pire. Le public est déjà là. Impossible de ne pas signer d'autographes et de poser pour la photo avec les enfants, la femme ou le mari. Là encore c'est grisant :-))

 Je ne suis pas dupe, dans quelques jours le héros fera moins le fier ...

Publié dans Articles

Commenter cet article

Patrick & Jean-Luc 08/01/2014 00:23


que dire sinon que vous êtes une vingtaine à avoir jeté l'éponge dans cette deuxième étape chaude (au propre et au figuré), et que les déceptions sont importantes pour tous...!


 


Ce qui est fait n'est plus à faire, mais beaucoup de temps, d'énergie et d'argent (dans la poche des organisateurs...!) pour un si court moment de ce mytique rallye...!


 


Bon courage et à bientôt...en France !